Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Vibraphonyx

Carbon Airways | Interview

4 Mars 2012 , Rédigé par vibraphonyx Publié dans #Anciennes Interviews

Carbon-Airways-Bertrand-Vinsu3.jpg

 

 

C'est au Festival Constellation #5 que Vibraphonyx a eu la chance de rencontrer le jeune groupe Carbon Airways.

 

 

Racontez nous d'où vient le nom Carbon Airways.

 

Enguérand : Nous aimons l'association du mot Carbon et Airways, tout simplement parce que le carbone est source de vie. Sans le carbone, la vie n'existerait pas sur Terre. De plus, le carbone, à haute pression, se cristallise en diamant et les têtes de lecture de vinyles en sont composées.

 

Éléonore : Et Airways pour les voies aériennes, l'évasion que nous procure la musique.

 

 

Qu'est-ce qui vous a poussé à rentrer dans le monde professionnel de la musique aussi tôt ?

 

En : La musique est très vite rentrée dans notre vie puisque nos parents nous ont inscrit dès l'âge de sept ans au conservatoire.

 

El : Ils nous ont donné la possibilité de découvrir la musique, plutôt pour voir si ça nous plaisait.

 

Quels instruments jouiez vous à cette époque ?

 

En : C'était du violon pour moi, je continue d'en jouer encore aujourd'hui, et du violoncelle pour Éléonore.

 

El : Et après, on a attaqué à 10 ans la basse, pour moi, et la guitare électrique pour Enguérand.

 

 

Comment en êtes vous arrivés à faire de l'electro ?

 

En : Ça s'est fait un peu naturellement, on est passé de violon / violoncelle à guitare / basse, puis de guitare / basse à electro. Mais on est surtout passé sur les ordinateurs, parce qu'on ne pouvait pas s'enregistrer et jouer de tous les instruments.

 

 

Vous avez donc commencé par enregistrer des morceaux instrumentaux avec des logiciels ?

 

En : Oui et puis également avec des VST numériques (protocole pour plug-in audio) . Et comme l'electro est l'univers musical qui nous ressemble le plus, c'est tout naturellement qu'on a adopté ce style. On était curieux de savoir ce qu'on pouvait faire dans le style electro.

 

El : Mais on essaye quand même de mélanger plusieurs style à l'electro, comme le rap, l'hardcore, le psyché et le dubstep aussi.

 

 

Comment ont réagi vos parents quand en sortant du conservatoire vous leur avez dit que vous vouliez faire de l'electro ?

 

En : Aucun problème ! Ils nous ont tout de suite encouragés.

 

El :Sauf qu'on a envahi la salle vidéo (rires)

 

En : (rires) Vas-y raconte.

 

El : En fait, on a un peu envahi la salle vidéo de nos parents, puisque au départ, ça devait être une salle dédiée au cinéma. On s'y est complètement installé et ça à un peu tout chamboulé.

 

 

Comment se passe la création de vos morceaux ?

 

En : Je commence par composer la partie musicale, je travaille sur divers sons qui m'inspirent. Je fais écouter tout ça à Éléonore, ensuite on choisit ensemble les boucles qu'on veut conserver, celles sur lesquelles Éléonore se sent la plus inspirée pour chanter. Sinon Éléonore compose ses voix sur mes bases qui l'inspirent. De mon côté je travaille sur Ableton (logiciel musical), ensuite j'utilise Cubase (logiciel séquenceur musical) parce qu'il y a plus d'effets et notre ingé son est sur Cubase, donc le dialogue est beaucoup plus facile. Et le week-end on rassemble le tout.

 

 

Quelles musiques pouvons nous trouver dans vos mp3 ?

 

En : Des musiques d'un peu toutes les époques. En ce moment j'écoute The Telescopes, Mustard Pimp.

 

El : Il y a Mondkopf aussi, Huoratron, Breton, qui sont passés aux trans'.

 

 

Le festival des trans'musicales était votre première grosse scène, c'était comment ?

 

En & El : C'était énorme ! Un matos et un son de folie, et un accueil super chaleureux, super sympa. Et puis on adore le public breton.

 

 

Après avoir commencé à composer de l'elecro, comment avez vous réussi à percer ?

 

 

En : En fait notre tout premier concert, c'était au Maquis, un bar de Besançon. On a tout simplement demandé si on pouvait jouer, et on a été programmé dans ce bar concert. C'est justement ce programmateur qui nous a présenté le Citron Vert. Et encore après ça, on a eu de la chance que l'association le Citron Vert ait cru en notre projet electro et nous a mis en relation avec des artistes adultes qui nous aidé à progresser. 

 

 

Quel âge a maintenant Carbon Airways ?

 

En : 2 ans maintenant ! Mais le nom Carbon Airways existait déjà juste pour nous, parce qu'on ne pensait pas en arriver jusque là. Au début, c'était juste une activité entre nous, et c'est toujours une activité entre nous. Et puis comme on a que 14 mois d'écart, on est vachement proche et on a pas de mal à se dire les choses telles qu'elles sont.

 

 

Pour vous, Musique rime avec ?

 

En & El : Plaisir, Passion …...Geek !

 

Aurel & Fanch

 

carbon Airways-Bertrand Vinsu1

Carbon Airways-Bertrand Vinsu4

Carbon Airway-Vrignaud1

Carbon Airways-Joubard

 

 

Partager cet article

Commenter cet article