Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Vibraphonyx

Dinner at the Thompson's | Chinese Man - Live

8 Mai 2011 , Rédigé par vibraphonyx Publié dans #Première vie

Sans-titre.jpg

 

Ca faisait longtemps qu'Aurel et moi-même n'étions pas allés à l'Echonova. C'est donc avec un plaisir particulier que nous nous rendons rue Léon Griffon, d'autant plus que ce soir, nous avons rendez vous avec des Chinois pas comme les autres.

20h30, ouverture des portes. Le temps de commander une bière et direction la salle de concert, encore vide. Petit à petit les gens y pénètrent. Nous prenons soin d'être au premier rang. Chose aisée lors d'une première partie.

 

Dinner at the Thompson's

 

21h00, un homme et une femme arrivent sur scène. Lui nous balance des sons en tapotant sur sa machine. Elle, accompagne ces sons electro avec sa voix. Voix aigue, nasillarde parfois juvénile, mais tout le temps juste et appréciable. Lui n'est pas très mince. Elle, a de belles courbes. Lui fait de petits sauts sur sa machine. Elle ne cesse de danser, de nous charmer. Lui est le parfait anti-héro Elle est la princesse. Eux, sont Dinner At The Thompson's !

Leur musique déménage. Encore une fois, la première partie est loin d'être décevante. Une belle voix sur de l'electro, doux en général, parfois plus brut, en allant du funky au disco, sur une rythmique catchy car maitrisée.

Dinner at the Thompson's a très bien rempli son contrat, à savoir, ouvrir notre appétit musical. Et maintenant, nous avons faim ...

 

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/249526/gd/1274362919/Chinese-Man.jpg

 

Chinese Man 

 

22h00, la scène est enfin prête à accueillir nos chinois préférés.

 

Ils arrivent, saluent le public, s'installent, chacun derrière une platine décorée façon paravent criblé de balles. 

Très vite s'installe une nouvelle atmosphère. Le beat est bon, les basses sont lourdes, les rythmes sont entrainants. C'est vraiment super. On a envie de bouger, c'est groovy au possible. Taiwan MC est même là pour nous apporter son rapide et maitrisé flow vocale sur Miss Chang et sur de nombreux autres titres. Mais ? C'est étonnant.. Aurel et moi n'arrivons pas à nous plonger dans l'univers chinois. Peut-être à cause de tous ces gens qui confondent festivals et concerts. Certains braillent à 20 cm de vos oreilles, d'autres vos poussent violemment. Sans compter celui qui fait preuve du plus grand irrespect en montant sur la scène, se plaçant ainsi entre Chinese Man et le public. Nous ne demandons qu'à déguster une très bonne musique. Ceux qui la gobent nous en empêchent. Aurel et moi-même décidons de se décaller sur le côté de la salle, plus calme. Nous ne voyons plus les superbes projections de clips et d'images sur l'écran géant, ni même les Dj's marseillais. Mais au moins, nous pouvons enfin savourer tranquilement cette superbe musique. Chinese Man fini son set, quitte la scène. Le public scande le nom du groupe et label chinois. Les revoila. Pour nous jouer une piste, non deux, entrainantes au possible. Ah, c'est bon ça ! Remerciements du groupe envers la salle de l'Echonova et le public Vannetais.

Deuxième sortie du groupe. On ne veut pas que ça se termine. On en veut encore ! " Chinese Man ! Chinese Man ! "

Bien évidemment qu'ils reviennent sur scène. On aime leur musique, on en demande, ils nous en offrent, voila tout.

C'est donc sur un Pudding à l'Arsenic façon Chinese Man que nous allons danser une dernière fois. Chanson tirée du dessin animé

Asterix et Obelix chez Cléopatre.

Cette fois ci, c'est bien fini. Toute l'équipe de Chinese Man salue un public comblé et annonce au passage qu'un set libre est prévu dans le hall de minuit à 2 heure du mat'. Des surprises comme ça, on aimerait en avoir tous les jours..


 

Nous regagnons le hall, attendons Chinese Man. Oh mais ne serait-ce pas la chanteuse de Dinner at the Thompson's là  bas ? Vite vite allons la toper ! C'est bien elle. Je la remercie pour le concert, la decouverte. Je lui parle de Vibraphonyx, lui demande son mail pour une interview. Elle accepte volontier. Elle est charmante. Nous continuons de discuter. Surtout d'elle, née à New-York, a grandi à Chicago. Je lui demande son prénom, elle me répond Lucille. Je lui dis que Lucille est un prénom français. " Je sais, ma mère et française. " "..... Mais pourquoi parlons nous en anglais alors ? " Elle voulait nous entendre parler anglais, nous entrainer. Echange de rires, sourires. Elle doit filer, nous la remercions.

 

Minuit, Chinese Man arrive dans le hall. Et c'est Zé Matéo qui commence à nous envoyer du gros son. Il est là, devant nous, disons..à 30 cm. Il mix, scratch, il prend plaisir. Et qu'est-ce que c'est bon. Je tape du pied inconsciemment, puis commence à remuer la tête. Juste à côté se trouve High Ku et Sly qui vendent albums, vinyles, t-shirts et posters. Eux aussi bougent et remuent la tête. Ces mecs là sont vraiment formidables. High Ku rejoint rapidement Zé Matéo. La musique produite n'en devient que meilleure. 4 morceaux sont mixés simultanément. C'est pas un peu brouillon ? Pas du tout ! Ces mecs là savent ce qu'ils font. Ils sont juste magiques...

 

Nous avons passé un très bon concert. Malgré quelques imbéciles perturbateurs que nous haissons plus que tout, Chinese Man a su faire en sorte que la soirée se passe pour le mieux. Le plaisir ressenti lors de cette soirée était crescendo...et a fini par monter très haut.

 

La redescente risque d'être difficile...

 

Fanch

 

Partager cet article

Commenter cet article