Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Vibraphonyx

Empire of the Sun

15 Octobre 2011 , Rédigé par vibraphonyx Publié dans #Première vie

http://fanart.tv/fanart/music/ac7e838c-3d95-47c2-92a9-81767ad7c217/artistbackground/empire-of-the-sun-500759b7d569a.jpg

 

 

Dans la famille " J'ai envie que les gens s'inventent des préjugés gargantuesques sur ma musique rien qu'en voyant ma pochette d'album. ", je demande, Empire of the Sun.  Bonne pioche. Evidemment.

 

Non mais quelle pochette ! C'est quoi cette blague ? Un tigre, un éléphant, deux pequenauds, desert, montagnes. C'est déjà assez surprenant comme pochette ? Mais rajoutez-y un décor à la Star Wars dans le fond. Ah ouai tiens bonne idée !

 

Bon limite en voyant une pochette comme ça tu peux te permettre de passer ton chemin. Mais limite tu fais une grosse connerie. Ne pas écouter Empire of the Sun est une connerie.

 

Visuellement, c'est clair que tes yeux prennent cher et que tu tiens à tes oreilles. Mais une fois n'est pas coutume.

 

Dès la première chanson tu te dis que tu es vraiment trop con et que plus jamais tu n'écouteras tes préjugés. Standing on the shore te fait comprendre que tu viens de pénétrer dans un univers qui n'est pas le tiens. Tu ne connais pas cet univers et tu n'est pas certain de comprendre comment il fonctionne. Cette introduction achevée, tu te demandes si tu ne devrais pas faire demi-tour. Trop tard, ce nouvel univers musical electro-pop au psychédélisme désinvolte te fascine déjà.  Tu continues d'explorer ce dernier qui t'envoûte de plus en plus. You're Walking on a Dream. Tu te rends compte que tu aimes cette odyssée. We are the People who love music. Swordfish Hotkiss Night te fait découvrir la joie du non-conventionnel tandis que Without You te fait délicatement comprendre qu'il va falloir songer à partir. Ton voyage se termine ici. Tu retrouves tes esprits et ne souhaite qu'une seule chose. Revivre cette experience.  Ne te prive pas. La musique est une ressource inépuisable.

 

Et finalement, elle n'est pas si laide cette pochette. Non, elle est même magnifique. Et concernant les deux pequenauds. Il s'agit des australiens Luke Steele et Nick Littlemore. Pas si pequenauds que ça non plus. Génies même ?

 

Fanch.

Partager cet article

Commenter cet article