Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Vibraphonyx

Judah Warsky | Interview

20 Novembre 2012 , Rédigé par vibraphonyx Publié dans #Anciennes Interviews

http://sphotos-c.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/539159_372091066192746_1335305999_n.jpg

photo de Benoit Marquette

 

 

 

Warsky est ton véritable nom, mais pourquoi Judah ?

 

Souvent, on ne choisit pas son surnom, ce sont tes potes qui te le donnent. Ils voulaient m'appeler Jésus, à cause de la barbe, j'avais les cheveux plus longs aussi. Je leur ai dit que dans ce cas là, je préfère Judah. Mais d'un autre côté pour mes concerts en solo, c'était annoncé « Judah Warsky, qui va trahir ses groupes »

 

Justement, parle nous de tes groupes.

 

Oui, je fais parti des Chicros et de Turzi, et puis d'autres trucs aussi..

 

Et ce projet solo qui est né il y a combien de temps ?

 

Bah là cette année, enfin, le disque est sorti cette année.

 

Ton album Painkillers & Alcohol, a été écrit très rapidement, d'un seul jet. Que peux-tu nous dire sur la création de cet album ?

 

Oui, j'ai composé la chanson éponyme d'une seule traite, même si j'ai rajouté des trucs par dessus après. Mais disons que tout ce qui a été enregistré le premier soir, je l'ai gardé. Je n'ai rien changé à cette base. Parce que ce soir là, il y avait une sorte de truc, que je ne pouvais pas refaire. Il y avait une sorte de vérité dans ce machin, enfin une vérité, c'est pas le mot. La musique raconte les paroles, mais même plus que les paroles et voilà du coup je ne l'ai pas rejouée, je ne l'ai pas rechantée, je l'ai gardée telle quelle.

 

Décris nous justement ces conditions, qui t-on permises d'écrire cette chanson.

 

Bah c'est exactement ce que je raconte dans les paroles. Donc ce jour là, j'ai bu un coup, j'étais avec des potes, il y avait un truc festif, j'étais complètement … rond, je suis rentré chez moi, il était tard et c'est à ce moment là que j'ai fais cette chanson.

 

Ça te semblait normal après être rentré de se lancer dans la création du morceau ?

 

Oui un peu, parce que j'avais déjà fait de la musique ce jour là et j'avais tout laissé branché en bordel. Quand je suis rentré, tout était branché donc voilà, c'était spontané.

 

Tu as été victime d'un accident qui t'a obligé à ne jouer que d'une main. Comment tu t'en es sorti ?

 

C'est comme quand tu es limité en piste. Quand tu sais que tu as quatre pistes sur le disque, il faut mettre quelque chose. Avec une main c'est pareil, tu sais que tu n'as qu'une main mais il faut faire un truc, de peu de sons, peu de notes, mais plein.

 

Tu dis peu de notes, est-ce que ça veut dire que tu n'as pas eu le choix de faire une musique minimaliste ?

 

Oui je n'ai pas vraiment eu le choix, mais c'était une bonne chose, en tout cas pour ces chansons là, cet album là.

 

Quel sens voulais-tu donner à cet album ?

 

Je voulais créer une espèce d’arrêt temporel. J'allais dire comme dans Proust, mais ça fait un peu référence à la con, un peu prétentieux, mais là tout de suite, je n'en trouve pas de mieux. Mais c'est sa façon de raconter un truc, et de s'arrêter sur un détail. Il va suspendre le temps, faire une digression dans le récit, puis reprendre.

 

Comment tu t'y prends pour créer un morceau ?

 

Je ne sais pas vraiment en fait. Mais je vais avoir une idée, je ne la fais pas, je réfléchis, genre pendant un mois, un an même, et un moment je le fais, et je le fais super vite. Mais de façon réfléchie ! J'essaye d'avoir le beurre et l'argent du beurre.

 

Parle nous de ton label Pan European.

 

Et bien c'est le meilleur label, j'ai de la chance d'être dessus, c'est super, ça se passe super bien. C'est dirigé par des potes aussi. Si il n'y avait pas Pan European, je pense que je n'aurais pas fait de disque solo en fait. Au départ, je ne pensais pas faire de disque solo et il y a un moment où je me suis dit « Tiens, peut-être que.. »

 

Quels sont tes projets ?

 

Un autre disque solo, un disque avec les Chicros, un disque avec Turzi. De toute façon, je veux faire plein de disques. C'est le truc le plus cool, faire de la musique. Mais je ne sais pas dans quelle ordre.

 

Pour toi, Musique rime avec ?

 

Chimérique. Un moment de fuite mental.

 

Aurel

 

 

Partager cet article

Commenter cet article