Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Vibraphonyx

L’Echonova – Apéro sonore secret

22 Avril 2011 , Rédigé par vibraphonyx Publié dans #Première vie

 Troy-Von-Balthazar-284x188.jpg

 

Comme presque toutes les semaines, Fanch & moi-même nous retrouvons encore un soir à l’echonova. Mais cette fois c’est l’inconnu qui nous attend. Programme de la soirée : Apéro – concert – rencontre avec l’artiste.

Peu à peu la foule empli l’echonova pour cette évènement convivial et offert par la salle.

Par un message sonore, on nous invite à aller dans la salle de concert. Le secret est gardé jusqu’au bout. Nous ne nous attendons a rien concernant l’artiste, le groupe, présent ce soir. Les Lumières s’allument, un homme, face à nous, est sur la scène. « Bonsoir, My name is - Troy von balthazar - . » Mes yeux s’ouvrent, grand. Passé au Manège, une salle de Lorient, dans le mois, j’étais déçu de ne pas avoir assisté au concert. J’ai ensuite très vite réalisé le génie de l’Echonova, capable de nous offrir une soirée non-payante animée par un artiste de grande qualité. Une timidité ambiante règne, deux mètres séparent le public de la scène, en face de l’artiste.

Cet Energumène musicien commençe par un registre très planant, un mélange de sons, assemblés grâce à un sampler. Une musique spéciale exécutée par un artiste doué d’une bizarre ingéniosité de rythme et de mélange envoutant pour les oreilles passionnées, mais habituées à ce genre de cabriole musicale. Peu à peu le style change. De douces mélodies folk accompagnent la bizarrerie ambiante.

L’artiste est  très particulier sur scène. On aime beaucoup. Il nous exécute une roulade, oublie la fin de ses morceaux, se stop subitement pour nous dire qu’il pense au morceau suivant et qu’il va donc l’interpréter sans finir celui qu’il était en train de jouer. Plus tard nous avons le droit a un morceau inédit enregistré le jour même, diffusé d’un vinyle, pendant que Troy lit la bible assis sur une chaise (sachant qu’il ne parle ni ne comprend le français).

Pendant ses dernières chansons, une petite fille joue avec une dame, ses cris, se collent musicalement au morceau que Troy nous interprète. Le concert se termine après la dernière chanson du rappel.

Troy nous invite, avant de quitter la scène, à le rejoindre pour boire une bière. Nous nous retrouvons donc a discuter (du moins Fanch et son bon anglais. Moi à côté j’écoute et acquiesce, tel un muet).

 

Après une petite discussion, il s’excuse et rejoint sa loge nous laissant son verre de bière presque plein, un verre jaune (ceux pour le public sont transparents) réservés aux artistes, et difficile a avoir !

 

Une soirée surprenante, enthousiasmante, jubilatoire. Encore une fois,  merci l’echonova.

 

                                                                                                                                                                   Aurel.

 

Partager cet article

Commenter cet article