Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Vibraphonyx

The Dead Weather

25 Mai 2011 , Rédigé par vibraphonyx Publié dans #Première vie

http://www.concertandco.com/crit2/thedeadweatherphoto_24.jpg

 

The Dead Weather est ce qu'on appelle un supergroupe. Alors oui c'est vrai, The Dead Weather c'est super comme groupe, mais un supergroupe n'est pas forcement un groupe super.  Non, ma phrase n'est pas compliquée.

Bon allez j'vous offre une petite leçon de vocabulaire musical, parce que chez Vibraphonyx on est comme ça ( comme ça comment ? je sais pas ).

 

Selon notre ami Wikipédia, Supergroupe est un terme né à la fin des années 1960, pour désigner un groupe (à la base, de rock) formé de musiciens ayant déjà acquis une certaine notoriété au sein d'un ou de plusieurs autres groupes. Il peut s'agir de formations éphémères, où des musiciens actifs dans des groupes à grande notoriété s'associent pour jouer ensemble le temps d'un album ou de quelques concerts.

 

Belle définition n'est-ce pas ?

 

Alors revoyons ensemble la première phrase de l'article. The Dead Weather est un supergroupe, ça normalement vous devez comprendre maintenant ou sinon j'vous conseille de relire la définition ci-dessus.  ET ! un groupe super. ( Bah oui sinon je vois pas pourquoi on en parlerait sur Vibraphonyx ).

 

Un supergroupe donc, composé d'Alison Mosshart ( des Kills ), Dean Fertita ( de Queens of the stone age ), Jack Lawrence ( des Raconteurs ) et Jack White ( des White Stripes et des Raconteurs ).

 

Tiens lecteur ! Ecoute donc du Dead Weather dès maintenant. Comme ça tu pourras comprendre de quoi je parle. 

 

The Dead Weather c'est donc un ( putain de ) rock alternatif ou encore du ( putain de ) rock garage. 
Ultra catchy grâce à des riffs chevelus au possible à te faire faire du air guitar avant que tu ne t'en rendes compte. C'est puissant, intense, c'est le bordel quoi ! C'est tellement bon.
Oui mais il y a  une fille, il doit y avoir un peu de douceur non ?  Et bien non c'est pas pour cette fois la douceur. The Dead Weather ne fait pas dans la dentelle ( dommage j'adore ça ) et Alison Mosshart n'y arrange vraiment rien.
Sa voix caverneuse t'envoute pour finalement te faire passer du côté obscur pour enfin reveiller la bête qui est en toi. Cette bête qui te fait secouer la tête et le corps n'importe comment ( essaye de bouger en rythme quand même ).
Cette même bête qui te donne envie de gueuler les paroles des chansons aux côtés de la princesse des ténèbres.
Laisse toi faire, ce n'est que de la musique...
Fanch

Partager cet article

Commenter cet article